Renforcez votre immunité !  #1

La pandémie mondiale actuelle est révélatrice d'un mal qui touche notre population, pourtant fortement négligé depuis des décennies : La moindre efficacité de notre système immunitaire

 

Il y a 50 ans, nos grands-parents avaient un mécanisme de défense interne bien plus développé que le notre.

La raison ? L'alimentation. Celle-ci était beaucoup moins transformée, polluée, sucrée, et carencée. Au contraire, elle était bien plus riche en produits brutes, vitaminés, protéinés, et non-transformés

 

Pourtant, si l'espérance de vie a considérablement augmentée depuis le siècle dernier, ce n'est pas parce que nous sommes devenus plus résistants (au contraire), mais bien grâce à l'avancée de la médecine. Voyez, le nombre de cancers et de maladies auto-immunes est en constante augmentation. 

 Si la génétique a une place non négligeable dans notre capital santé, c'est principalement notre hygiène de vie qui va définir si nous sommes sujets à attraper des infections, à contracter telle ou telle maladie, ... En effet, il ne faut pas oublier qu'à la base, nous sommes toutes et tous programmés pour vivre au moins 100 ans, et bien-portants, à la manière des habitants d'Okinawa. 

 

Aujourd'hui, je vous présente le 1er acteur de notre immunité, qui n'est autre que la vitamine D

La Vitamine D : Un des 3 piliers de notre sérothérapie.

La vaccination contre la Covid-19 s'accélère dans le monde entier. Avec l'avancée des traitements, on peut penser qu'il s'agit du début de la fin pour ce virus.

Mais n'oubliez pas qu'une bonne immunité sera toujours plus intéressante qu'un bon vaccin. En effet, elle est votre première barrière et votre meilleur bouclier contre les agressions extérieures (bactéries, virus, parasites) et intérieures (cellules cancéreuses, dérèglements hormonaux, allergies, inflammations, ...) 

 

En plus de notre génétique propre, notre système immunitaire va être définit par notre hygiène de vie quotidienne, à savoir : L'activité physique, le sommeil, le stress, l'atmosphère environnant, et surtout, notre alimentation

 

La Vitamine D est un des membres de la Triforce de notre immunité : Avec ses consœurs, les vitamines A et C

Nous construisons notre capital osseux jusqu'à 25 ans, et l'entretenons tout le reste de notre vie, par l'alimentation, la pratique sportive, et l'exposition à la lumière (soleil). Evidemment, quand on parle des os, c'est le Calcium qui nous vient en tête immédiatement, avec son assistante la Vitamine D. En effet, si les certains produits animaux sont une excellente source de calcium, il faut préciser que celui-ci n'est absorbé que jusqu'à 25% ! Or, la Vitamine D est indispensable car elle permet d'augmenter considérablement son absorption au niveau de la barrière intestinale. 

Mais ce n'est pas tout. Si cette vitamine a un rôle d'assistant auprès du Calcium, elle est un vrai chef d'orchestre dans la régulation et l'activation de notre système immunitaire, au notamment au niveau respiratoire ! Et oui, celle-ci permet à nos lymphocytes (globules blancs) d'augmenter le nombre et l'efficacité de leurs peptides (armes) antimicrobiens. Ainsi, une carence en Vitamine D augmente [non seulement le risque de fracture ostéoporotique] mais surtout le risque d'infection virale comme la grippe ou le SARS-COV-2.

 

Malheureusement, le déficit en vitamine D est trop fréquent au sein de notre population, et particulièrement pendant la période hivernale. 

Mais alors, comment faire ?

La 1ere source de vitamine D est naturelle, et provient du Soleil :

Sous l'effet des rayons lumineux, notre peau se met à produire de façon endogène de la vit D. 

 

En hiver, il faudrait y être exposé 1 à 2h/jour (mains, bras et visage) afin d'en synthétiser une quantité suffisante pour notre organisme.

D'après ce constat, de nombreux médecins prescrivent à leurs patients une supplémentation médicamenteuse en vitamine D, que l'on retrouve sous forme de gouttes ou de gélules. 

 

Cette stratégie est tout à fait cohérente en période automnale et hivernale, du fait du manque de soleil, mais cette supplémentation est-elle la seule et la meilleure solution ? La réponse est non. 

 

Quand on sait à quel point certains aliments sont de formidables sources de Vitamine D, autant quantitativement que qualitativement, je pense qu'il est plus intéressant de se tourner vers la nutrition afin de combler cette carence saisonnière. Car ne l'oubliez jamais : Aucun nutriment (énergétique comme minéral) n'est jamais mieux absorbé qu'à l'état naturel (donc dans les aliments). 

 

Tout d'abord, le lait, la crème, le beurre, et les produits laitiers sont des sources intéressantes de vitamine D.

Attention : Evitez autant que possible de les consommer écrémés/dégraissés ou même allégés. En effet, la vitamine D est liposoluble (collée aux graisses du produit).

Ainsi, des produits écrémés sont totalement dépourvus de leurs vitamines hydrosolubles (A,D,E,K). 

 

Mais les véritables champions des teneurs en vitamine D, sont les poissons gras. Ils en contiennent une quantité extrêmement haute : Une portion (100g) de sardines, de hareng, ou de saumon, permet de combler notre besoin journalier. Niveau exponentiel, une petite cuillère à café d'huile de foie de morue apporte tout autant de vit D.

 

Petite aparté : Ne jetez pas le jaune de vos œufs de poules, car il est lui aussi une source très intéressante de vitamines A et D.  

 

Ainsi, si le soleil vient à manquer en cette période, vous savez désormais qu'il est possible de combler très facilement notre carence en vitamine D avec une bonne alimentation 😉 ☀️

 

A bientôt pour un prochain article ! 

Y.P